Rechercher
  • Par Catherine Peeters

"Out" le burn out ...c'est décidé !

Mis à jour : 8 mai 2019

Moments de bonheurs en cette journée de printemps, retour aux vraies valeurs et à son essentiel.

Pour ma part, c'est tout naturellement que j'enfourche mon vélo, direction le bois.

Je parcours ce méandre de petits sentiers et j'arrive au bord d'un lac, magnifique... les reflets du soleil tels des pépites de diamants m'éloignent encore plus du "bling-bling" de la city.


Des couples de bernaches chantent en tenant bien à l'oeil leurs nids et lorsque des acolytes s'approchent un peu trop près ; c'est la discorde. Un véritable charivari se déclenche...alors je ne peux pas m'empêcher de penser, "tiens comme au bureau".

La hiérarchie est bien établie, le plus fort le fait savoir, les autres n'ont qu'à bien se tenir et il cacarde en plus... vraiment on dirait ... le patron !


Celui-là même que j'estimais être responsable de mon burn out. Il faut dire que son mode d'expression tournait exclusivement autour de termes tels que ; rentabilité, pression, stress, cadence infernale, mots déplacés, infantilisant et finalement, comme les oies, j'ai plongé la tête dans l'eau sauf qu'un jour je ne suis plus arrivée à la sortir.


Cet état dépressif a duré des mois jusqu'à ce jeudi extraordinaire où un rayonnement solaire est venu me sortir de ma lourdeur. J'ai alors pris la meilleure décision de ma vie, j'ai décidé de m'en sortir, que j'en avais assez bavé, que j'en avais marre de me conformer, de devoir rentrer dans les cases et je n'y suis plus jamais retournée !


Je me suis parlée comme à ma meilleure amie ;

- et qu'est-ce que tu aimes toi ? - aider les gens

- ah et comment tu vas faire ? - clairement je n'ai pas les outils

- alors, va les chercher !


C'était décidé et pourtant mon saboteur interne m'a vite rattrapée ! Que de questionnement pour entamer cette p... de 2e vie en accord avec mes valeurs.


Période de transition inconfortable, je suis obligée de me mettre à nu. Dans ce trou noir se trouvent tous mes comportements passés, inadaptés. Un gros frein ; l'éducation d'un siècle passé m'empêchant de penser "out of the box" mais aussi... une super bonne nouvelle !

J'avais la capacité de résilience.


Alors, comment donner du sens aux matins de grandes déprimes où l'on se sent carrément inutile, où l'on a l'impression que l'on apporte au final que du désagrément, qu'on représente une charge pour sa famille qui de bienveillante au début est devenue intolérante face à ce laisser aller, à ce "à quoi bon" répétitif parce qu'elle aussi s'épuise tout simplement.


Eh bien, ce passage "out" m'a obligée à explorer le "in" et pour moi, le secret est bien là.

J'ai un jour "décidé" que tout ce que j'avais vécu de difficile servirait à quelque chose et je suis devenue un soutien pour les autres.


Vous seul(e) pouvez prendre un tel engagement et une fois que cet accord entre vous et vous sera passé, le comment se mettra en place, vous n'aurez même pas à vous en soucier.

Vous rencontrerez les bonnes personnes, les bons guides, les bonnes formations...

Tout est prévu pour votre réussite... je vous le confirme !


En toute humanitude,

Catherine



© Catherine Peeters









7 vues

Titre 2

  • Youtube
  • Facebook Social Icône
Catherine Peeters
0497/58.11.81
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now